Actualités Sport

En pleurs, Michael Jordan rend hommage à Kobe Bryant [VIDEO]

En pleurs, Michael Jordan rend hommage à Kobe Bryant [VIDEO]

Un hommage déchirant.

Organisé le lundi 24 février au Staples Center de Los Angeles, l’ultime hommage à Kobe Bryant aura entre autre été marqué par un discours poignant de Michael Jordan. Fidèle à lui-même, l’emblématique numéro 23 aura toutefois réussi à faire sourire le public.

À LIRE AUSSI 
6 anecdotes dingues sur l'éthique de travail de Kobe Bryant

Jordan fait référence à un meme

Près d’un mois après la mort de Kobe Bryant et de sa fille Gianna dans un accident d’hélicoptère, une partie du monde du basket s’est retrouvée au Staples Center afin de rendre un ultime hommage à la superstar. Face à LeBron James, Shaquille O’Neal, Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar, Tim Duncan, James Harden, Stephen Curry, Tony Parker, Dwyane Wade ou encore Adam Silver, Michael Jordan s’est fendu d’un discours plein d’émotion, afin d’honorer la mémoire de l’emblématique numéro 24 des Lakers. Sans manquer de faire référence au meme « Crying Jordan » : « On parlait des affaires, de la famille, de tout. Et il essayait seulement de devenir quelqu’un de meilleur. Maintenant, il m’a eu. Je vais devoir supporter un autre même de moi en train de pleurer pour la prochaine… » His Airness fait ici référence à un meme se résumant à une photo de lui-même, la larme à l’oeil, prise en 2009 au moment de son intronisation au Basketball Hall of Fame.

Un discours poignant

Sur un ton plus sérieux, MJ continuera : « J’ai dit à ma femme que je n’allais pas [pleurer] parce que je ne voudrais pas voir ça les 3 ou 4 prochaines années. Mais c’est que Kobe m’a fait, et je suis sûr que sa femme Vanessa et ses amis peuvent dire de même : il savait vous avoir et vous affecter de manière très personnelle, même s’il était insupportable. La manière dont il pouvait faire sortir le meilleur de vous, il l’a fait pour moi. […] Quand Kobe Bryant est décédé, une partie de moi est morte, et en regardant ce lieu et tout autour du monde, je vois qu’une partie de vous s’est aussi envolée, sinon, vous ne seriez pas ici. Ce sont les souvenirs avec lesquels nous allons devoir vivre. Je vous fait la promesse qu’à partir de ce jour, je vais vivre avec le souvenir d’avoir eu un petit frère, que j’ai tenté d’aider comme j’ai pu. S’il te plaît, repose en paix, petit frère. »

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT